LYON ART PAPER

LYON ART PAPER 2019

LE SALON DE DESSIN CONTEMPORAIN À LYON

DU 03 AU 06 OCTOBRE 2019
PALAIS DE BONDY - LYON

Entrée gratuite
Accessible par ascenseur
Lyon Art Paper a été sélectionné dans le programme « Résonance » de la Biennale d’art de Lyon 2019.
MEDIA KIT


MERCREDI 02 OCTOBRE
Visite Presse à 17H
Vernissage inaugural de 18H à 21H

OUVERTURE AU PUBLIC
Jeudi 03 et vendredi 04 octobre de 12H à 18H
Samedi 05 octobre de 11H à 18H
Dimanche 06 octobre de 10H à 15H

DU 03 AU 06 OCTOBRE 2019,
62 artistes exposeront à Lyon Art Paper 2019, salon de dessin contemporain organisé au Palais de Bondy Lyon 5e.
De nombreux événements viendront rythmer cette 5e édition, organisés en partenariat avec des acteurs culturels, en résonance aux dessinateurs et dessinatrices venant présenter leurs travaux au salon.
Le dessin, pratique originelle, sera dans tous ses états ! Dessin contemporain, travaux sur papier (collage, origami, objets tridimensionnels), graphisme et autres modes d’expression donneront le ton.
Les artistes exposés ont pour ambition première de réhabiliter l’art essentiel du dessin comme pratique originelle et de faire découvrir la pluralité des styles et des techniques.

Prix du jury 2018

Le lauréat Grégory Compagnon, choisi pour la qualité des œuvres artistiques exposées durant la précédente édition, exposera tout le mois d’octobre 2019 à la Galerie L’Oeil Écoute, partenaire de Lyon Art Paper et en résonance avec la Biennale Hors Normes (programmation).


MEDIA KIT

5EME SALON DE DESSIN CONTEMPORAIN DU 03 AU 06 OCTOBRE 2019

Paysages anachroniques

Étrange, de continuer à dessiner au moment où produire de l’image n’a jamais été aussi facile et répandu. Lyon Art Paper permet de se nourrir de l’utilisation de ce terreau anachronique qui reste d’une fertilité incroyable. Cette terre est blanche comme le papier. Elle inspire l’artiste qui vient creuser son sillon et voit germer, se modifier un paysage qui offre la représentation du monde telle qu’il ou elle la ressent. L’aspect économique n’est pas négligé puisque le salon permet de vendre ces travaux mais également de nouer d’indispensables échanges entre artistes sur les différents terreaux économiques interrégionaux et internationaux. Quelques galeries viennent compléter ce paysage.

Un salon 2019 exceptionnel !

Exposition de 62 artistes contemporains indépendants et de qualité, pour lesquels dessiner est un mode d’expression fondamental, sinon unique.
Entre 500 et 600 œuvres seront présentés et accessibles à l’achat. L’aspect économique n’est pas négligé puisque le salon permet aux galeries et artistes de vendre en direct les travaux exposés mais également de nouer d’indispensables échanges entre artistes sur les différents terreaux économiques interrégionaux et internationaux.

Invitée d’honneur en provenance de Leipzig : Rosa LOY

Il le sera aussi, grâce à la présence pour la première fois à Lyon de l’artiste allemande Rosa LOY. Le début d’échanges fructueux avec la ville de Leipzig. Rosa LOY sera présente durant le salon accompagnée de la Galerie Kleindienst. 12 œuvres en différents formats seront présentées au public.

Une performance artistique collective

Réalisation d’un "Très grand cadavre exquis".
Les dessinateurs (artistes et visiteurs) se succéderont, individuellement, tous les quarts d’heure, pour dessiner sur une très longue bande de papier pendant toute la durée du salon. Ce sera un grand et joyeux moment de rencontres et de connivences entre les artistes et les visiteurs du salon. Il plaira au public et aux médias, comme évocation d’un moment important de l’histoire de l’art, comme leçon d’art festive, comme « performance » collective, positive, joyeuse et surtout pleine de contenu…artistique. Ce très long dessin ainsi obtenu, fera l’objet d’un panoramique filmé destiné aux chaines vidéos.
EN SAVOIR PLUS
Le « Cadavre exquis » a été inventé par les surréalistes, quand ils se réunissaient au café, et qu’ils avaient envie de se « chauffer » entre eux. Pratique éminemment surréaliste puisque faisant appel aux juxtapositions d’expressions libres imaginaires. Le principe du « Cadavre exquis » est que le dessinateur prolonge le dessin précédent et contigu en s’articulant sur les bords de ce dernier qui lui sont seulement donnés à voir.