Présentation

En attendant d’être en mesure de mettre en ligne une étude exhaustive sur l’Histoire de la SLBA de 1887 à nos jours, nous délivrons ici une présentation succincte de cette association, retraçant son parcours depuis son origine et définissant l’essentiel de sa philosophie.

JPEG - 2.6 Mo
Palais de Bondy

Héritière de plusieurs groupements artistiques fondés au cours du XIXe siècle, produit de fusions successives, la Société Lyonnaise des Beaux-Arts voit le jour en 1887, sous la Présidence d’Honneur de Puvis de Chavannes. Cette vénérable institution (d’abord Salon de Lyon, puis Salon de Printemps, actuellement Printemps des Arts) a su évoluer au fil des siècles en s’adaptant aux profondes transformations de la société et aux nouveaux courants artistiques, devenant ainsi une passerelle entre tradition et modernité. Puisant dans la richesse et la diversité locale et régionale, elle s’est néanmoins ouverte aux artistes venant de toute la France et de l’étranger.

Vouant aux arts plastiques, depuis près de 130 ans, ses entreprises marquées d’efforts généreux et d’initiatives courageuses, la SLBA, au parcours parfois jalonné d’obstacles et de soucis financiers, a fait preuve, sous la conduite de nombreux Présidents (qui, d’André Perrachon à Jean-Jacques Cesbron, se succédèrent de 1888 à 2013) de son exceptionnelle vitalité et de son impact sur le rayonnement culturel de la Ville, grâce au passage d’artistes prestigieux, tels que : François Vernay, Louis Carrand, Auguste Ravier, Eugène Villon, Antoine Barbier, Madeleine Plantey, Tony Tollet, Louis Charrat, Jean Dulac….)
En 2007 elle édita un ouvrage sur son histoire s’échelonnant sur trois siècles, intitulé Le Salon de Lyon, qui constitue un outil de référence permanent et donne à la SLBA ses lettres de noblesse.

La SLBA opère une sélection rigoureuse de ses exposants lors d’un jury et choisit avec soin ses Invités d’Honneur. Depuis 1904 le salon (à ses débuts hôte d’un pavillon de bois baptisé la Baraque, Place Bellecour) se tient au Palais de Bondy, œuvre de l’architecte Eugène Huguet. L’inauguration officielle des bâtiments fraîchement rénovés, coïncidant avec la manifestation Artistes en Liberté (qui s’est tenue du 12 au 22 mai 2016) témoigne du lien ancien et solidaire existant entre le lieu et l’institution.


Archives : Documents antérieurs à 2008 et publications consultables aux Archives Municipales de la Ville de Lyon, à la BML et à la Bibliothèque du Musée des Beaux-Arts.