LYON ART PAPER

Lyon Art Paper 2017


ARTISTES EXPOSÉS EN 2017

Pour en savoir plus, consultez le catalogue

BACHS Patrick, BASSET-AUBONNET Catherine, BAUER Aurélie, BERTOIN Anne, BESSON GIRARD JOCELYNE, BIDOT Pascal, BORDE Claire, BOTTOLLIER Jean-François, BRUNOT Olivier, CABRAJA Anto, CALLAMARD Anne-Marie, CARTEREAU Jean-Marie, CHARPENTIER Hugo, CHEVALIER Marie-France, CHRISTIN Sabine, CIESLA Josef, COLLOVRAY Colette, COURAILLON Frédéric, DARTMOUR, DEGIOANNI Marielle, DEL ROSARIO Raphaël, DIMIER Yves, DOUD, DUPRÉ LA TOUR Jérôme, ELENA SHUMILO, ELLIOT Christopher, FIKRAMIS, FINOTTI Claire, FONTAINE Alexandra, FOURNIER Chloé, GREGORY-MARCEL-COMPAGNON, GRIESGRABER Dominika, GUILLET Manon, ILIC Olga, INUMARU Akira, JAROUSSE Isabelle, KAIROS, KARAGUEUZIAN Laurent, KmarionK , KOEN DE WEERDT,
KÜHL Ariane, LABONTÉ Julie, LAILLIER Richard, LE MOENE Barbara, LE NEN Bernard, LEVY-ROSTAGNAT Christine, LIZANET Gilles, LUCIANI Pascal, LURTON Brigitte, MALVAL Laurence, MANDRILLON Sophie, MANI , MEYER-EVERDT Hélène, MILLON François (forfait), MONTARON Damien, MOREAU Christophe, NADAU Jean-Pierre, NOIZET-FAUCON Catherine, NURHIDAYAT, ORTIZ Izabella, PAILLER Jeanne, PAIN Jean-Pierre, PARRA DEL POZZO Antoine, PAUBEL Jean-Marc, PÉGON Nicolas, PINOTEAU Marie, PONCET Elise & BRINGER Isabelle, POSTIC Evelyne, POUPPEVILLE Denis, RANC Armel, ROMANA TEODORA, SALTER John, SALVAING Aurélie, SOMSON Françoise, SOREN Victor, SORIANO Véronique, TAKLANTI Marie, THERY Michel, TROUILLOUD David


Catalogue LAP 2017
Catalogue LAP 2017
Communiqué de presse LAP 2017
Communiqué de presse LAP 2017
Dossier de presse LAP 2017
Dossier de presse LAP 2017

PAPIER, UN MEDIUM QUI A LE VENT EN POUPE

Le dessin, pratique originelle, revisité par tous les artistes.
Depuis quelques années, c’est le grand retour de cette discipline qui permet aux artistes de revenir aux fondamentaux et aux amateurs d’acquérir des pièces à des prix raisonnables leur permettant de débuter ou de compléter une collection.
Son récent retour sur la scène médiatique a été en partie encouragé par le marché de l’art, qui trouve là non seulement le moyen de vendre à bas prix des œuvres d’artistes en vue, mais aussi de séduire les jeunes collectionneurs ou de valoriser de jeunes artistes.
Envisagé à l’origine comme une expression libre et légère, réservé à la sphère d’un petit nombre d’amateurs, le dessin est aujourd’hui pour de nombreux artistes une pratique artistique à part entière. Le dessin contemporain tient désormais une place incontournable dans l’art d’aujourd’hui. En témoignent le succès des Salons du Dessin contemporain à Paris et en Europe.

LE DESSIN, SIMPLEMENT INTEMPOREL

L’organisation de Lyon Art Paper, salon du dessin contemporain, entre dans le projet global de la SLBA d’être en mouvement avec son temps et de s’impliquer dans la réhabilitation de certaines pratiques, tel, entre autres, le dessin. Lyon Art Paper est consacré au dessin et dédié principalement aux oeuvres contemporaines et aux travaux réalisés sur support papier ou carton.
Ce salon a pour ambition première de réhabiliter l’art essentiel du dessin comme pratique originelle et de faire découvrir la pluralité des styles et les diverses techniques : art numérique, art construit, art abstrait, collages numériques, graphzines, expressionnisme sauvage, art textile, pliage, collage, origami, objets tridimensionnels, etc.
Tous les artistes dont le graphisme est le mode de création et d’expression privilégié peuvent
participer.
Avec cette exposition, on est au cœur du propos de la SLBA.
Cette honorable institution de 130 ans s’adapte aux évolutions pour mieux mettre en valeur le formidable foisonnement de la création issue de toute la France (Paris, Lyon, Bordeaux…).

L’objectif de la Lyonnaise des Beaux-Arts demeure ancrer dans la valorisation de la création artistique et sa diffusion à un large public. Dans cet esprit, la rencontre des artistes avec des publics de tous âges, y compris des enfants, lors de permanences périodiques, la diffusion d’un catalogue de qualité et la sensibilisation des médias lui semblent essentielles.

PERFORMANCE EN 2017

Réalisation du « trés grand cadavre exquis*
Le plus « Grand Cadavre Exquis » a été installé dans l’atrium du Palais de Bondy sur un panneau de 10 m de long sur lequel les artistes exposants se sont relayés pour réaliser cette performance artistique du 5 octobre qui s’est dévoilé sur la fin du salon. Cette performance animée par Pierre Souchaud, féru de cet exercice qui permet une grande proximité entre artistes est à visionner ici.

Cadavre exquis
Cadavre exquis

Cliquer sur l’image pour visionner la video

PRINCIPE 78 artistes

Créer un dessin collectif sans que les autres participants puissent s’inspirer de ce qui a été fait avant.
Une seule chose reste indispensable : laisser apparaître le bas du dessin pour que le suivant poursuive. Le dessinateur prolonge le dessin précédent et contigu en s’articulant sur les bords de ce dernier qui lui sont seulement donnés à voir.
Un grand et joyeux moment de rencontre entre les artistes.
Pour tous publics.
*Le cadavre exquis est un jeu collectif inventé par les surréalistes et notamment par Jacques
Prévert… quand ils se réunissaient au café, et qu’ils avaient envie de se « réchauffer » entre eux. Pratique éminemment surréaliste puisque faisant appel aux juxtapositions d’expressions libres imaginaires. Ces télescopages aléatoires débusquent des évidences cachées, faisant sens poétique et convulsif le plus souvent. L’exercice se pratiquait, à l’époque, à 4 ou 5 artistes sur des feuilles pliées en 4 ou 5.


PRIX RÉVÉLATION

Lagnieu Hélène
Lagnieu Hélène

La lauréate est Hélène Lagnieu choisie pour la qualité des œuvres artistiques exposées durant Lyon Art Paper 2016. La SLBA met à disposition de l’artiste lyonnaise un corner spécifique où plusieurs créations en volume et dessins sur papier seront exposées durant l’édition. Hélène Lagnieu est une artiste française, peintre, dessinatrice, sculptrice qui vit et travaille à Lyon.
« Liqueur forte, essence et boucherie métaphysique ! Mes recherches se concentrent sur les processus d’hybridation, la mise à nu et la décortication de l’anatomie humaine et animale. Les chimères sont récurrentes, mais aussi la figure féminine dont le corps devient terrain d’expérimentations anatomiques. Partant d’une mythologie personnelle, j’essaie, par ces personnages déstructurés ou ré agencés, de retracer ces impressions qui sont à l’origine de la nécessité de mon travail !  ».


Partenaire 2017